Ville de la Madeleine

Les tribunes du mois de mai 2019

RETOUR SUR LA COUPURE DE GAZ (SUITE ET FIN)

Plutôt que de demander le dédommagement des moyens municipaux, humains et matériels, mis à la disposition de GRDF pour venir à bout de la panne du mois de mars, la Ville a préféré solliciter de sa part un geste commercial symbolique auprès des foyers et des entreprises de La Madeleine qui ont été privés de gaz. Une fin de non-recevoir a été aimablement opposée par le prestataire en énergie au prétexte que le coût du retour à la normale lui est déjà préjudiciable et qu’il revenait à chaque client de faire éventuellement une déclaration auprès de sa compagnie d’assurance. Puisque GRDF n’a pas répondu positivement à la sollicitation municipale, le coût des moyens humains et matériels mis à disposition, qui a été chiffré à 4053Euros, sera évidemment répercuté sur GRDF. Cette somme lui a d’ores et déjà été facturée.

RESEAU DE CHALEUR : RETARD A L’ALLUMAGE

Le planning des travaux était pourtant connu d’avance et de tous. Et pourtant le chantier de l’autoroute de la chaleur n’a pas démarré comme prévu, fin février, sur son tronçon madeleinois. Les riverains et les usagers du Grand Boulevard sont donc restés presque un mois avec les contraintes d’un chantier qui n’a jamais réellement débuté. Dans cette histoire, nous ne pouvons que pointer et déplorer la lenteur coupable avec laquelle nos voisins marcquois et lillois ont finalement pris les arrêtés règlementant la circulation sur leurs territoires respectifs, condition essentielle à la sécurisation du chantier madeleinois.

SAUVONS NOTRE-DAME

Parce que « Notre-Dame » est notre Dame, au-delà de nos croyances et de nos différences. Parce qu’elle est l’étendard de notre histoire et de notre mémoire collectives, La Madeleine apportera sa pierre symbolique à sa reconstruction. Une délibération concourant à l’opération« Sauvons Notre-Dame » sera présentée au prochain Conseil municipal et une urne réceptionne actuellement les dons individuels en Mairie.

CIRCULATION DIFFERENCIEE

Il y a encore peu, il fallait attendre les mois d’été pour voir sonner l’alerte à la pollution aux particules fines. Cette année, c’est déjà dès le printemps que retentit l’alarme avec l’instauration préfectorale de la circulation différenciée, à plusieurs reprises. Cette mesure d’urgence, dont on peut craindre à nouveau le déclenchement au cours des chaleurs estivales, ne fait que renforcer la conviction de notre municipalité qu’il faut construire, à La Madeleine, notre propre scénario local de lutte contrela pollution aux particules fines. A suivre…

CARTE AVANTAGES : C’EST PARTI !

A La Madeleine, nous pouvons nous féliciter de constater que le commerce local n’est pas aussi durement touché par le mal qui le ronge ailleurs. Les Madeleinois eux-mêmes mesurent au quotidien leur chance d’avoir un tissu de commerçants d’une telle richesse, d’une telle variété,d’une telle qualité. Ce tissu ne peut vivre et prospérer que si les Madeleinois restent les premiers clients de leurs commerces. C’est bien là tout l’esprit de la Carte Avantages qui vient d’être lancée et qui a vocation à renforcer encore un peu plus le lien de fidélité, de proximité, entre les Madeleinois et leurs commerçants.

RENDEZ-VOUS AU VIDE-GRENIER

Comme chaque année, notre majorité municipale est heureuse de participer à sa place et à sa manière au vide-grenier qui se tiendra rue du Général de Gaulle, le 19 mai prochain. Comme chaque année, nous vous donnons rendez-vous sur notre stand, situé 213, rue de Gaulle, pour échanger ensemble librement et participer à notre tombola dont les bénéfices seront reversés cette année à une association madeleinoise de lutte contre le cancer dénommée « Merde au cancer ». Nous vous y attendons nombreuses et nombreux !

« Vive La Madeleine ! »
Groupe des élus de la Majorité Municipale

vivelamadeleineatgmail [dot] com

Texte non remis.

« Ensemble pour l'avenir de chacun »
Virginie COLIN et Michèle OLIVIER

Le discours est bien rodé, la commune est bien gérée car les taux communaux n’évoluent pas alors que dans d’autres communes ... Il pourrait laisser penser que nos impôts locaux n’augmentent pas. Il n’en est rien ! Ils augmentent d’environ 2% cette année et ont toujours augmenté même si les dotations de l’état sont comparativement en légère baisse. Mais alors, si la commune est bien gérée comme l’affirme la majorité, et si les impôts sont en hausse, pourquoi la commune doit vendre ses « bijoux de famille », nos biens immobiliers, pour boucler son budget ? Et quand il n’y aura plus rien à vendre ?

« La Madeleine, une nouvelle ère, un nouvel air »
Pascal MOSBAH

Texte non remis.

Claude LEGRIS
claude [dot] legris68atgmail [dot] com

Texte non remis.