Ville de la Madeleine

Les tribunes du mois d'octobre 2019

COMME UN AIR DE PINNOCHIO

La dernière tribune du « groupe » « La Madeleine, une nouvelle ère, un nouvel air » étant lacunaire, voire même mensongère, il importe de rétablir ici quelques vérités sur le projet « Sensorium ». Non, le projet ne prévoit pas « 780 places de stationnement » mais 550 (au passage, en souterrain). Non, ces places de stationnement n’ont pas vocation à devenir celles du futur tribunal de Lille. Elles desserviront les bureaux et logements créés, et seront aussi mutualisées au bénéfice plus large des riverains et visiteurs du quartier. On rappellera à nouveau que c’est la menace d’une transformation du site du « tir à l’arc » en parking à ciel ouvert du futur tribunal d’instance qui a déclenché la réaction municipale préventive de lancement d’un appel à projets voté d’ailleurs à l’unanimité du Conseil Municipal. Non, il n’y aura pas d’« espaces publics en moins ». Au contraire, de nouveaux espaces publics seront créés (un square de 380m², un parc de 1800m² et une place de 1100 m²) et le Skate Park sera relocalisé à proximité de son implantation actuelle. Non, il n’y aura pas en tout et pour tout « 8 places pour les vélos ». De fait, le projet prévoit près de 500 mètres carrés dédiés au stationnement des vélos. Il est regrettable de dénombrer autant de contre-vérités sur aussi peu de lignes. La proximité des élections en est certainement la raison. Dommage pour la démocratie.

À LA MADELEINE, LES AUTOMNES FISCAUX SE SUIVENT ET SE RESSEMBLENT

Par comparaison avec ses proches voisines, La Madeleine se classe toujours première des villes dont la fiscalité reste la plus basse et la plus supportable pour ses habitants. Pour la 6ème année consécutive, les taux communaux d’imposition sont en effet gelés à leur niveau de 2013. Chaque contribuable a encore pu le vérifier en recevant ses feuilles d’imposition locale.

SECURITÉ, PROPRETÉ ET SANTÉ DANS LE TRAMWAY

A l’heure où le sujet de la gratuité des transports publics de la métropole s’installe dans le débat politique et médiatique, il importe de rappeler que la fréquentation de ces derniers est aussi particulièrement liée à leur sécurité et leur propreté. Fort de cette conviction, la Ville de La Madeleine signera dans quelques jours un partenariat sur ces sujets avec l’exploitant du réseau métropolitain de transports ILEVIA. Présence de la Police Municipale et déploiement de cendriers urbains mais aussi de défibrillateurs sur le linéaire madeleinois du tramway sont au coeur de ce partenariat innovant, concret et durable.

AVENIR DU SILILAM

La Commission Extra-Municipale (CEM) sur le devenir du SILILAM, qui réunissait élus, habitants et personnes ressources, a rendu son rapport cet été, après plusieurs mois de réflexion. Haute ambition de qualité et d’exemplarité du site, pacification du boulevard Schumann, aménagement d’une coulée verte, objectif de mixités ; telles sont les conclusions principales des travaux de la C.E.M. C’est sur ces bases que le dialogue doit maintenant s’engager avec la Ville de Lille propriétaire des terrains, et qui sera à ce titre destinataire du rapport. À suivre...

FIN DU SIVOM

La loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (MAPAM), a transféré de nombreuses compétences à la MEL qui s’est vue ainsi renforcée aux dépens d’intercommunalités moins importantes. C’est notamment sur le fondement de ce constat que la Ville de La Madeleine a enclenché une procédure de sortie du SIVOM Alliance Nord-Ouest. Au plan communal, comme au plan intercommunal, les principes de réalité, d’efficacité et de sobriété doivent toujours commander l’action publique et la gestion des deniers publics.

« Vive La Madeleine ! »
Groupe des élus de la Majorité Municipale
vivelamadeleineatgmail [dot] com

Pour le cadre de vie, vous êtes plutôt Béton ou Verdure ? Quand bien même le conseil municipal a voté, sous l'injonction de la MEL, le principe d'agriculture urbaine et la valorisation des espaces verts de la ville, la majorité a voté ces dernières années plusieurs délibérations qui ouvrent la voie à de nouveaux projets immobiliers dont le contenu accentuera de manière irrémédiable le bétonnage de la ville. Nous souhaitons à nouveau attirer votre attention sur le projet le plus avancé : le projet « Sensorium » sur le site du « tir à l’arc » (entrée de ville, skate parc): 18 000 m2 de bureaux, 800 m2 de commerces, 135 logements.

« Ensemble pour l'avenir de chacun »
Virginie COLIN et Michèle OLIVIER

Retenu au nom de sa « démarche environnementale forte » et de la « densité heureuse », le projet « Sensorium » (parking sur 4 niveaux en sous-sol et disparition irréversible d’un chemin arboré) va en vérité commencer par détruire notre verdure pour construire une barre de bureaux avec quelques jardinières au-dessus. Un collectif de citoyen.ne.s vigilant.e.s, lamadeleinenouvelle.org tente de sauver ce qui peut encore l’être. Il a lancé une pétition CONTRE LE BÉTONNAGE DE NOTRE VILLE et déposé un recours. Nous les invitons à une réunion publique d’information, le 8 octobre salle Dufour, à 18h30.

« La Madeleine, une nouvelle ère, un nouvel air »
Pascal MOSBAH

Texte non remis.

« La Madeleine First ! »
Claude LEGRIS
claude [dot] legris68atgmail [dot] com

 

Texte non remis.